Le blog d'anaphores

La place que nous donnons à l’autre dans la relation

05 septembre 2016

La place que nous donnons à l’autre dans la relation

En cette période de reprise, la place que nous laissons à l'autre dans nos relations m'a semblé être un thème intéressant. En effet, la rentrée est souvent synonyme de bonnes résolutions. Dans la torpeur de nos derniers jours de vacances, reposés et dispos, nous nous plaisons à imaginer que cette fois-ci, nous allons mieux maîtriser notre temps, notre équilibre vie personnelle/vie professionnelle, nos bligations, le stress, la pression, nos nouvelles décisions...

 

Mais parmi ces bonnes résolutions, comment envisageons-nous la place que nous laissons à l'autre dans cette organisation quotidienne (parfois militaire) ?

Je parle ici de la co-existence entre "faire" et "être".
"Faire", ce sont les rendez-vous, les impératifs, les activités, la gestion des tâches quotidiennes et du temps, afin que tout fonctionne...
Tout... et tout le monde...
Car la machine est bien huilée et souvent, pris dans nos contraintes diverses (et parfois si rigides), nous traitons l'autre comme une chose parmi les autres, qui est priée de prendre la bonne place, au bon moment, pour que surtout, surtout, elle ne devienne pas un grain de sable...

Qu'est-ce que laisser la place à l'autre dans nos relations ?
C'est laisser la place à "être". Être avec, être présent, être en lien.
C'est savoir l'écouter en me rendant disponible, en me sentant pleinement dans le contact que nous vivons ensemble en cet instant précis.
C'est être présent, avec tout mon corps et tout mon esprit, c'est lui faire sentir l'énergie de mon implication dans ce que nous sommes en train de partager.
C'est être en lien en entendant ce qu'il ne sait pas dire, en accusant réception de ce qu'il exprime bien, de ce qu'il exprime mal ou de ce qu'il n'exprime pas ; c'est l'accompagner par la reformulation, par des questions neutres et bienveillantes, par mon empathie...

C'est lui laisser le temps d'exister dans notre échange.

La place que je laisse à l'autre dans notre relation, c'est la VRAIE place que je lui laisse DÉLIBÉRÉMENT disponible en cet instant de grâce, qui lui permettra de se sentir la personne la plus importante au monde, ici et maintenant.

 

A tous ces merveilleux outils, à ces génies qui les ont pensés... et aux bienfaits que vous pouvez chacun en tirer pour une vie transformée,

Axelle MASSAUX